Archives de catégorie : Uncategorized

Portfolio

La souplesse n’est pas nécessaire pour commencer le yoga, ni même pour continuer.
Celle-ci est secondaire et s’acquière progressivement avec le temps, de la patience et du travail.
Il n’y a aucune recherche de performance ou de compétition.
Il s’agit plutôt de développer une meilleure prise de conscience du corps, que l’on dénoue en douceur,
grâce aux différentes postures, immobiles ou en mouvement,
tout en faisant circuler sa respiration profonde, ample et  complète, qui sert de fil conducteur.
Ainsi, corps, souffle et conscience se trouvent synchronisés afin de réaliser son harmonie personnelle.

 

meditation.jpg 

10.jpg

14.jpg

piedaumain.jpg

15.jpg

ecart.jpg

Les yogas

L’Académie de Yoga de Marseille propose différents styles de yoga : Hatha-Yoga, Natha-Yoga, Ashtanga Vinyasa Yoga 1ère série, Kundalini Yoga et Yoga prénatal. Même si tous ces styles sont issus du même tronc commun, qu’est le Hatha-Yoga originel, ils peuvent se décliner de différentes manières.

Leurs points communs est que tous font un travail sur ces trois composantes que sont le corps, avec l’aide des postures (asana), le souffle, par le fait de canaliser et de contrôler sa respiration (pranayama) et le mental par le fait de focaliser son attention (dharana) en se concentrant sur l’action présente, sur son corps et sur son souffle notamment.

Ces yoga insistent également sur l’utilisation des bhandas (tenues, contractions, notamment mulhabhanda : la tenue périnéale), mudras (gestes, notamment les mains) et drishti (fixation des yeux).

La respiration Ujjayi (dite : la victorieuse) se pratique en ayant une légère tenue ou contraction sonore dans le fond de la gorge, comme un filtre, un frein permettant de mieux canaliser le débit du souffle que l’on peut ainsi mieux ralentir, voire même jusqu’à avoir une respiration la plus lente et subtile en ce qui concerne le Natha-Yoga.

Les respirations dites : Bhastrika (soufflet de forge) ainsi que : Kapalabhati (petite lumière dans le crane) sont également pratiquées très régulièrement.

 

En pratique :

 

Un cours de Hatha-Yoga ‘classique’ se composera d’un enchaînement d’environ une douzaine de postures, le tout synchronisé, coordonné et régulé par une respiration consciente et complète (avec Ujjayi) qui nous servira de fil conducteur pendant tout le cours, tout en se concentrant sur la présence à soi dans l’ici et maintenant.

Un cours de Natha-Yoga se composera d’environ cinq à sept postures, qu’il s’agira de tenir plus longtemps dans l’immobilité. Dans ces postures, l’accent sera très porté sur le Pranayama, le fait de développer une respiration (avec Ujjayi) particulière avec un temps d’inspiration et d’expiration précis en installant des rétentions à plein et à vide fréquentes. En général : un temps d’inspiration, deux temps d’expiration et des rétentions à pleins qui finiront par atteindre quatre temps. En ce qui concerne la concentration mentale, il y aura des visualisations et des bija-mantras (des germes sonores : Ham/Sa ; So/Ham ; OM, etc.) pour accompagner les souffles afin de pénétrer plus profondément encore dans sa structure interne faite de conscience et d’énergie… Chaque posture sera également suivie d’une pause, soit en assise, soit sur le dos, afin de savourer l’état dans lequel la pratique nous aura fait pénétrer.

Un cours de Ashtanga Vinyasa Yoga mettra beaucoup plus l’accent sur les postures, plus nombreuses (environ une cinquantaine de poses), plus dynamiques et parfois sujettes à plus de transpiration, mais également enchaînées sur le rythme de sa respiration régulière (avec Ujjayi), même si celle-ci est quand-même plus rapide qu’en Hatha et Natha. Un cours de Ashtanga à proprement parler déroulera toujours la première série, tandis qu’un cours de Vinyasa permettra de décomposer la première série et aussi de changer de séquence tout en gardantl’intensité et la dynamique propre de ce style de yoga. Même si ce yoga se veut plus dynamique, l’intériorisation et la présence à soi seront toujours fondamentales et à privilégier plutôt que la performance.

 

Bonne pratique !

Le yoga

Bref aperçu théorique :

Le terme Yoga peut se traduire par « Jonction », « Unification » ou encore « Union », notamment du corps et de l’esprit, qu’il s’agit de synchroniser et d’harmoniser, tout comme des dimensions matérielles et spirituelles de l’être humain. Jonction entre la terre et le ciel, mais aussi reconnaissance de l’identité fondamentale entre son âme individuelle (Atman) et le Principe primordial intemporel (Brahman) qui en est la source…

Le Yoga est l’une des plus anciennes tradition de l’humanité. Une tradition est un ensemble de pratiques qui se transmet au fil des âges et qui a une origine transcendante. Les Anciens Rishis (Sages, Voyants), en état de méditation profonde, auraient reçu par révélation les enseignements sacrés du Yoga. Cependant, sa création, immémoriale, demeure impersonnelle.

Cette discipline, qui se perd dans la nuit des temps, se retrouve encore de nos jours sous diverses formes. Initialement apanage de la civilisation indo-européenne, nous assistons aujourd’hui à sa très large diffusion (bien souvent sous ses aspects les plus externes) au sein de nos sociétés modernes.

Cette méthode garde en elle une notion d’intemporalité tout en ayant pour objectif de nous reconnecter à l’ici et maintenant… Vaste programme où le yoga en tant que voie nous permet de nous ré-orienter et de cheminer en direction de Soi, par le biais d’une discipline de vie et d’une hygiène de santé éprouvées depuis quelques millénaires…

En effet, ses différentes formes et techniques, comme ses théories, sa métaphysique et sa spiritualité, tout en puisant leurs racines aux époques les plus lointaines de nos civilisations, sont toujours d’actualité…

Néanmoins, malgré le décalage manifeste entre notre monde occidental moderne en suractivité et ces techniques d’intériorisation venu de l’Orient ancien, nous pourrions penser que certaines de nos racines culturelles plus profondes sont en réalité communes. En effet, le sanskrit est la plus ancienne racine de toutes nos langues européennes et notamment de la langue française (dont les origines sont le sanskrit, le grec et le latin)…

La forme de Yoga la plus connu en occident est issue du Hatha-Yoga, qui peut se traduire par « Yoga de la Force » ou encore « Union de la lune et du soleil ». Tous les styles de yoga qui utilisent l’arsenal des différentes postures combiné au contrôle de la respiration en dérivent.

Dans la tradition hindoue, les différentes formes de yoga n’adoptent pas forcement les techniques posturales. Pour exemple, le Karma-Yoga est le Yoga de l’Action (désintéressée), le Bhakti-Yoga est le Yoga de la Dévotion envers sa divinité d’élection, le Jñana-Yoga est le Yoga de la Connaissance, le Raja-Yoga est le Yoga Royal. Ce dernier, notamment transmis par Patanjali au travers de ses aphorismes sur le yoga (Yoga-Sutras), nécessite essentiellement l’assise en lotus dans la verticalité, l’immobilité et le silence afin de développer des états méditatifs en passant par les huit étapes classiques menant au but final : l’Éveil (Samadhi).

Le Hatha-Yoga se rattache au tantrisme, une tradition bien loin des élucubrations caricaturales qui ont cours. Le tantrisme (dont le bouddhisme est également très empreint) et sa méthode de Yoga se veulent recherche d’une ouverture et expansion de nos prises de conscience (dans nos états ordinaires, notre conscience est bien souvent étriquée, assujettie) tout en développant une meilleure circulation de nos énergies vitales (que nos agitations ont tendance à disperser et à amenuiser). Le tout se faisant progressivement en étant de plus en plus intériorisé et recentré, pour que ces deux choses fondamentales – la conscience et l’énergie (dont tout l’univers est issu) – se réunissent enfin depuis la base jusqu’au sommet de l’être humain et se fondent dans l’unité, afin de délivrer notre espace intérieur de la dualité psycho-mentale, qui en est l’obstacle. Lorsque le dieu Shiva – qui symbolise l’Être, qui est le principe d’Essence et de Conscience Primordiale immuable et immobile ou « l’oeil qui voit tout » – et sa parèdre la déesse Shakti – qui symbolise la Substance et la Matière Primordiale qui est Puissance et Energie cosmique, présente en tout et qui nous contient tous – réalisent leur noces dans le coeur du yogi, alors la Délivrance se produit…

Mais avant le but virtuel il y a surtout le chemin pratique. Et il est à espérer que celui-ci soit long puisqu’il s’agit de son propre chemin de vie, que la pratique du yoga va accompagner et aider pour sa propre découverte, connaissance et réalisation.

En ce sens le Yoga est universel. Et la devise gravée sur le fronton du temple d’Apollon à Delphes : « connais-toi toi-même » lui convient également parfaitement. Même si le berceau du Yoga est la civilisation de la Vallée de l’Indus et que le bouddhisme y a puisé ses techniques, il n’appartient en réalité à aucune chapelle, comme il n’est pas non plus nécessaire d’être bouddhiste pour pratiquer la méditation. Toute personne motivée pour avancer sur son propre chemin peut s’y adonner, quelque soient ses concepts et croyances. Car le Yoga est avant tout une méthode simple, pratique et efficace permettant une meilleure connaissance et utilisation de son corps et de son mental.

Le Yoga n’a pas non plus pour but exotique de nous ‘orientaliser’ mais bien plutôt de nous ‘orienter’ sur notre propre chemin. En effet, dans notre époque moderne, de trop nombreuses personnes se sentent désorientées, déracinées, un peu perdues… Le Yoga permet de contribuer à son ancrage (les pieds sur terre) ainsi qu’à sa verticalité (la tête dans les étoiles…).

Le Yoga est donc à la fois le but et le chemin qui mène au centre de Soi. Mais le « Soi » est aussi à comprendre comme étant la source originelle fondamentale de son être, non comme sa personnalité (pour ne pas dire son personnage) ou son Ego, qu’il va plutôt s’agir de relâcher un peu, en enlevant les couches successives d’ignorances qui nous voilent la véritable présence de l’instant, à la fois éternel et éphémère…

Pour nous, qui sommes conditionnés par l’espace et le temps, l’esprit ne peut se réaliser sans le support du corps et vice versa… Le corps et le mental ainsi que l’existence sont donc bien les champs d’expérimentation de notre véritable nature. La Connaissance ne consiste donc pas à fuir ce monde, mais bien au contraire à unifier ce monde (ses mondes) et à nous ancrer plus profondément, ici et maintenant… En ce sens : tout est Yoga ! Certaines écoles anciennes pouvaient d’ailleurs tout aussi bien affirmer : « tout est énergie » ou encore : « tout est conscience » ! Oui, mais d’autres ne pouvaient-elles pas également nous dire que : « tout est illusion » ?…

Néanmoins, afin de ne pas rester dans de simples vues de l’esprit aussi intéressantes soient-elles, le chemin nécessite une chose fondamentale : la pratique.

Étant donné que nous récoltons les fruits des graines que nous semons, la pratique est le meilleur moyen pour en semer de nouvelles…

Quoiqu’il en soit, après toutes ces belles considérations spirituelles, nécessaires à une brève présentation générale de la dimension du Yoga, le Hatha-Yoga proposé à l’Académie de Yoga restera toujours très pratique et concret… Il s’agira principalement de faire un travail intériorisé sur le corps par l’intermédiaire des postures, immobiles ou dynamiques ; sur la respiration qu’il s’agira de fluidifier et de faire circuler en profondeur de manière régulière, et aussi sur le mental par le fait de s’intérioriser et de se concentrer, tout simplement… mais les choses les plus simples ne sont pas toujours les plus faciles !

Le tout nous permettra de façon concrète d’évacuer nos tensions nerveuses et de mieux canaliser nos éparpillements mentaux et émotifs, et aussi d’entretenir une meilleure vitalité, souplesse et résistance physique aussi bien que mentale.

Cela ne sera pas de trop pour affronter les vicissitudes de l’existence et pour développer un meilleur savoir vivre et savoir être, afin de réaliser Son chemin.

Bonne pratique !